ASSURANCE, FINANCE

Optimisez votre épargne : assurance-vie ou contrat de capitalisation ?

Contrat de capitalisation et contrat d’assurance vie ; si ces deux produits ont un fonctionnement assez similaires, ils sont donc souvent confondus, ce qui d’ailleurs est peut-être votre cas, pourtant il existe des différences majeures entre les deux, nous allons voir lesquels, mais avant un petit rappel s’impose, alors premièrement le contrat d’assurance vie et le contrat de capitalisation sont des produits d’épargné qui vous permettent de placer votre argent sur le plus ou moins long terme, dans l’objectif bien sûr de le faire fructifier et d’en retirer des intérêts, on utilise ici ce qu’on appelle l’effet boule de neige, c’est à dire que votre mise de départ va produire la première année d intérêt qui eux-mêmes produiront de nouveaux intérêts l’année suivante, et ainsi de suite, on entend souvent que l’assurance vie est le placement financier préféré des français, on entend généralement moins parler du contrat de capitalisation, voyant quels sont leurs points communs et quelles sont leurs différences.

Le premier point commun entre ces deux contrats est la durée conseiller de détention, elle est de 8 ans dans les deux cas en raison de la fiscalité qui devient plus avantageuse, au bout de cette durée, là il s’agit d’une durée conseillée et non imposée

Deuxième point commun entre l’assurance vie et le contrat de capitalisation, c’est la liquidité du contrat, eh oui, contrairement à certaines idées reçues, rien n’est bloqué, il est possible de récupérer votre argent à tout moment si jamais vous en avez besoin, vous pouvez tout à fait faire ce qu’on appelle un rachat sur votre contrat, ce rachat peut être soit partiel, c’est-à-dire que vous récupérez seulement une partie de votre argent, mais il peut être aussi total, donc vous retirer l’ensemble de la somme et vous clôturez donc le contrat.

Le troisième point commun qui va probablement vous intéresser, c’est la fiscalité, on parle ici de la fiscalité en cas de rachat et non de succession, donc ce qu’il faut savoir c’est que lorsque vous faites un retrait sur votre contrat d’assurance vie ou de capitalisation, vous n’êtes pas imposé sur le capital que vous avez initialement versées sur ce contrat là, mais uniquement sur la part des intérêts qui ont été générés, cette part-là d’intérêt est déterminée en fonction d’une formule spécifique, donc si vous avez bien compris une seule petite partie de la somme rachetée va être soumises à l’imposition, pour faire simple la taxation va être de 30 % à huit ans de détention et de 24 7% au-delà, et attention c’est là que ça devient intéressant, vous bénéficiez d’un abattement de 4600 euros si vous êtes célibataire ou 9200 euros par an si vous êtes mariés ou Pacsés, donc vous l’aurez compris, la fiscalité est bien plus favorable au delà de 8 ans.

Le quatrième point commun entre ces deux contrats correspond à un support d’investissement, donc vous avez accès à traverser deux contre un la au même type de support pour placer votre argent.

Nous avons vu les similitudes revenons-en aux points qui différencient le contrat de capitalisation de l’assurance vie et qui vont vous permettre de vous orienter plus tôt vers l’un envers l’autre de ces produits.

Alors la première et principale différence vous le savez probablement l’assurance vie permet de désigner par sa clause bénéficiaire un ou plusieurs bénéficiaires en cas de décès on dit que l’assurance vie at war succession, donc c’est à dire que la somme présente sur le contrat sera remise au bénéficiaire choisit et ce peu importe les personnes qui sont désignés comme évitiez par les règles de la dévolution successorale, au contraire le contrat de capitalisation ne possède pas cette caractéristique et gestes lui soumis aux règles successorales, mais attention ce n’est pas forcément une mauvaise chose, ça peut tout à fait avoir sa place dans une stratégie patrimoniale, imaginons par exemple que vous souscriviez un contrat de capitalisation, aujourd’hui si vous décédez dans huit ans, la personne qui en héritera conservera tel quel le contrat et pourra bénéficier de la fiscalité qui est applicable au delà de 8 ans même s’il vient d’hériter du contrat, il peut donc soit récupérer l’argent qu’il est sur le contrat qu’on servir ou alors se servir lui-même de ce contrat là, pour placer son propre argent et le faire fructifier dans des conditions fiscales qui sont allégées, sans avoir besoin d’attendre huit ans, donc c’est ce qu’on appelle l’intériorité fiscale.

La deuxième différence est la possibilité ou non de pouvoir donner votre contrat, en effet, juridiquement il est impossible de donner de son vivant un contrat d’assurance-vie à la personne mission de choix la seule manière pour vous de faire ça, ça va être d’effectuer un rachat sur le contrat, et donc éventuellement de subir une taxation et de donner ensuite dans un second temps cette somme d’argent, le contrat de capitalisation lui il peut tout à fait être donné à n’importe quel moment de votre vie, et il va permettre aux contrats de conserver son intérieur outil fiscal comme on vient de le voir. La troisième et dernière différence qui découle logiquement des deux premières, ça va être la fiscalité un cas de transmission le contrat de capitalisation et soumis à droits de mutation à titre gratuit en fonction d’un barème qui va être déterminé par rapport à la personne bénéficiaire, et bien sûr il en est de même pour l’abattement dont cette personne va bénéficier, l’assurance vie allant la bûche à leur succession, donc on est soumise à une fiscalité particulière